Nouvelles modalités de (télé)travail : pourquoi sommes-nous ensemble ?

, le

Après avoir fantasmé sur un jour d’après radicalement différent, force est de constater que pour beaucoup d’entre nous, la vie a repris sur un rythme « quasi » normal. A la nuance près et elle est d’importance, de l’adoption massive du télétravail et des outils de collaboration à distance.

 

Un autre équilibre ?

La revendication d’un mixte entre télétravail et présentiel émerge, pour des raisons évidentes (côté collaborateur) de gain de temps et d’optimisation personnelle…. Trouver le juste équilibre et les nouvelles règles reste un exercice délicat : comment être équitable sans perdre l’efficience ? Mais la question de la mise en place de ces nouvelles modalités va plus loin que de l’organisation opérationnelle elle interroge le pourquoi  sommes nous ensemble ? A quoi travaillons nous ensemble ? Plus profondément c’est la raison d’être de la structure qui est interrogée.

Interroger le sens et le rechercher là …où il n’est pas !

Bien sûr quand on interroge le sens que l’entreprise donne à son activité,  émerge d’emblée la cause, l’objet, la finalité de l’organisation : sa vocation économique, sociale environnementale…

L’interpellation sur le lieu, l’espace physique amène mille questions sur son optimisation, l’occupation de l’espace en temps partagé, sa fonctionnalité….

Le télétravail a introduit ou ouvert l’accès à de nouvelles intimités, : « Non pas la Visio à 12h30, j’ai les enfants à faire déjeuner » pourra t-on entendre. Et ces nouveaux arbitrages dessinent en creux le sens et la place qu’on entend désormais donner au travail.

Nouvelles règles

Les entreprises sont donc amenées à établir des chartes de fonctionnement, afin de satisfaire à la fois cette demande forte de télétravail et en même temps d’assurer l’utilité d’un lieu physique, la  continuité des services délivrés  et la pérennité d’une cohésion d’équipe

Mais ces chartes et autre règlement intérieur revisité ne sauront pas nécessairement capter l’aspiration d’un nouveau vivre ensemble C’est l’opportunité par exemple de s’interroger sur la pertinence et l’attachement à certains rituels managériaux, ces habitudes de vie collectives qui tissent du lien et apportent de la fluidité dans les projets.

Ré inventer les modalités d’un nouveau « être et vivre » ensemble

Valsendo anime des ateliers  « Vivre ensemble Pro »  Et pour conduire la démarche, c’est le  Canevas développé par Bluenove[i] qui sert de base au questionnement.

Retour d’expérience en bref  :

– les collaborateurs ont énormément de choses à partager : personne ne sort complétement indemne de l’expérience de la crise sanitaire qui se double d’une crise économique…

– beaucoup estiment qu’un certain nombre de fondamentaux bougent et préfigurent des évolutions sociétales, avec un retour en arrière improbable : prise de conscience des enjeux sociétaux, vulnérabilité de nos systèmes de santé, d’alimentation, tension du marché du travail…

– réserver un espace d’accueil et d’écoute à ces partages procure à la fois apaisement et une forme de soulagement. Mettre des mots sur des peurs diffuses et s’apercevoir qu’elles peuvent être partagées permet au groupe de « respirer », de se donner de l’espace, de se retrouver. Re dynamisé le  groupe va pouvoir se relancer ensuite en dynamique de créativité collective !

Intéressés pour tenter l’expérience dans votre équipe, association, collectif, échangeons ensemble

Valérie SENE

Consultante, facilitatrice

Valsendo; la boussole des Organisations professionnelles

[i] Bluenove est une société de technologie et de conseil pionnière en intelligence collective massive et engagée activement dans la civic tech

Laisser un commentaire