Sur 9 limites planétaires, 4 sont déjà dépassées au niveau mondial,

, le

En quoi consistent ces 9 limites planétaires ?

Neuf processus régulent la stabilité du système terrestre. Ils concernent les interactions de la terre, de l’océan, de l’atmosphère avec le vivant. Les conditions d’existence et de pérennité de la vie telle que nous la connaissons sur notre planète, dépendent de seuils à ne pas dépasser sous peine de déstabiliser l’ensemble du système Terre.

Ces neuf variables, constituant un « espace d’opération sécuritaire » pour l’humanité sont définies par les travaux de Johan Rockström ( Planetary Boundaries.) en 2009 qui ont été réactualisée en 2015 [1]Ce modèle est au cœur des réflexions internationales qui ont abouti d’une part aux objectifs de développement durable, et d’autre part au 7ème programme d’action général de l’Union européenne pour l’environnement (2013-2020) : « Bien vivre, dans les limites de notre planète ».

Situation de la France

Comparativement à la situation mondiale, la France est en situation préoccupante sur 6 indicateurs :

Limites planétaires Monde France
1 Changement climatique SEUIL DEPASSE SEUIL DEPASSE
2 Erosion de la biodiversité SEUIL DEPASSE SEUIL DEPASSE
3 Perturbation du cycle de l’azote, et du cycle du phosphore SEUIL DEPASSE SEUIL PREOCCUPANT
4 Changements d’utilisation des sols SEUIL PREOCCUPANT SEUIL PREOCCUPANT
5 Acidification des océans SEUIL NON DEPASSE SEUIL PREOCCUPANT
6 Utilisation mondiale de l’eau SEUIL NON DEPASSE SEUIL PREOCCUPANT
7 Appauvrissement de l’ozone stratosphérique SEUIL NON DEPASSE SEUIL NON DEPASSE
8 Augmentation des aérosols dans l’atmosphère (seuil non défini) SEUIL NON DEFINI SEUIL NON DEFINI
9 Entités nouvelles dans la biosphère (seuil non défini) SEUIL NON DEFINI SEUIL NON DEFINI

Les 2 premières limites dans le rouge !

  • Changement climatique : le seuil à ne pas dépasser était de 350 ppm d’équivalent carbone, c’est-à-dire 350 molécules de dioxyde de carbone pour un volume d’un million de molécules d’air. Il est   maintenant sensiblement dépassé avec 400 ppm. Les conséquences déjà perceptibles engendrent /

Une montée générale des températures moyennes : l’augmentation de la température moyenne mondiale (à la surface de la terre et des océans) par rapport à l’ère préindustrielle est dès à présent de l’ordre de 1 °C

Une montée du niveau des mers,

Une modification du régime des pluies

Une plus forte fréquence d’apparition d’événements extrêmes.

Limites planétaires Situation mondiale Situation / Contribution de la France
Changement climatique Limite dépassée (notamment en termes de concentration de CO2 dans l’atmosphère ; objectif de réchauffement maximal inférieur à 2 °C). La France dépasse le budget cible de 1,6 à 2,8 t de CO₂ par personne et par an ; ses seules émissions territoriales s’élèvent à 4,9 t/hab. et l’empreinte CO₂ de sa population liée aux importations est de 7,9 t/hab.
  •  Biodiversité : même si la définition est polysémique  cette variable s’apprécie à travers :
    • le décompte de la disparition des espèces (de mammifères, reptiles, oiseaux, insectes…)
    • Le rythme d’érosion de ces populations qui amènent certains chercheurs à parler de 6ème extinction de masse [2} Depuis l’avènement de ll’Anthropocène[2], le taux d’extinction d’espèces animales et végétales n’a jamais été aussi élevé, estimé à 100 fois supérieur aux taux des cinq grandes extinctions de masse sur Terre (Ceballos, 2015), au point d’assister, aujourd’hui, à la sixième extinction massive
    • Et le suivi des services directs et indirects rendus par la biodiversité dite fonctionnelle comme la fournitures de fibres, la régulation des pathogènes ou l’éco tourisme
Limites planétaires Situation mondiale Situation / Contribution de la France
Érosion de la biodiversité Limite dépassée (le taux d’extinction d’espèces dépasse 10 fois le seuil fixé). Évolution préoccupante selon l’indice Liste Rouge (de l’UICN), en métropole et dans les outremers. Par ailleurs, la présence en proportion importante d’espèces endémiques (exclusives d’un territoire) confère à la France une forte responsabilité vis-à-vis de ce patrimoine unique, souvent menacé.

Introduction des limites plancher en 2012

À ces limites naturelles planétaires, extérieures, désignées comme « le plafond », Kate Raworth en 2012, a ajouté des limites intérieures, « le plancher ». Ces dernières relèvent des besoins humains essentiels, définissant les conditions du bien vivre. Onze nécessités ou dimensions de vie distinctes, forment le « plancher social ». Le diagramme ainsi défini, avec les limites planétaires et les dimensions de vie, se présente sous la forme reconnaissable d’un anneau ou d’un « Donut ».

 

[1] Steffen et coll. Planetary boundaries: Guiding human development on a changing planet Science (publié en ligne le 15 janvier 2015

[2] C’est Paul Crutzen qui utilise le terme « Anthropocène » en 2000 pour désigner la Grande Accélération qui démarre dans les années 50. « L’empreinte humaine sur l’environnement planétaire est devenue si vaste et intense qu’elle rivalise avec certaines des grandes forces de la Nature en termes d’impact sur le système Terre  » (Bonneuil et Fressoz, 2016). Cette période fait suite à Holocène qui avait duré quelques 11 500 ans …

Source : https://ree.developpement-durable.gouv.fr/themes/defis-environnementaux/limites-planetaires/concept/article/presentation-du-concept-des-limites-planetaire

1 réflexion au sujet de « Sur 9 limites planétaires, 4 sont déjà dépassées au niveau mondial, »

  1. Sur cette problématique, petit échange en dessin ! Je viens de réaliser une nouvelle série aux crayons de couleur évoquant, par une suite d’abeilles mortes, la pollution par les substances chimiques et les pesticides utilisés dans l’agriculture. A découvrir : https://1011-art.blogspot.com/p/vous-etes-ici.html
    Mais aussi par la série « Panta rhei » sur le sujet de la pollution dans les océans https://1011-art.blogspot.com/p/ordre-du-monde.html
    Et + sur mon site !

    Répondre

Laisser un commentaire